• CR
  • CRHL
  • Credit-Mut
  • EDF
  • FFH
  • VosgesDepartement
  • cdosVosges
  • harmoniemutuellesitehandisport
  • ministere

Canoë-Kayak

Cette discipline en plein essor sera présente pour la première fois aux Jeux Paralympique de Rio en 2016.

Le canoë ou le kayak sont en réalité deux disciplines distinctes. Leur différence est liée à la pagaie : le canoë se propulse à l’aide d’une pagaie simple et le kayak avec une double. Traditionnellement, le kayak se pratiquait assis et le canoë à genou (sur 1 ou 2 genoux).

Le canoë-kayak est adapté à tous publics grâce aux nombreux modes de pratique et d’embarcations. Cependant, il faut avoir au moins l’usage d’un bras pour propulser son embarcation. Le canoë-kayak est pratiqué en eau calme (lac, rivière et fleuve), mer et eau vive, sous certaines conditions.

canoe kayak handisport3

Public concerné :

La discipline est accessible à toutes les personnes en situation de handicap physique et/ou sensoriel.

 

Organisation de l’activité et réglementation :

La pratique peut se faire en loisir et en compétition. Il existe 2 types de pratique en France à savoir la pirogue et le kayak. Seul le kayak a été retenu pour les compétitions internationales.

Il existe une classification qui est la suivante :

  • DS : déficience sensorielle.
  • LTA : utilisation des bras, des abdominaux et des jambes.
  • TA : utilisation des bras et des abdominaux.
  • A : utilisation des bras uniquement.

 

Matériel :

  • Accessibilité du site de pratique nécessaire : ponton de mise à l’eau, chemin d’accès, vestiaires et sanitaires accessibles.
  • L’embarcation : stabilité importante, hiloire renforcé pour faciliter l’embarquement, équipement intérieur sans aspérité ou points risquant de provoquer des lésions.
  • Le calage : il est indispensable à une bonne navigation puisqu’il permet d’avoir une position confortable, de transmettre des forces propulsives, équilibratrices et directionnelles. Il est possible d’utiliser des calages supplémentaires à ceux proposé d’origine par les constructeurs (coques hautes, gouttières en mousse, calages dorsaux ou latéraux adaptés…)
  • Les vêtements : ils servent à protéger du froid, du soleil et des risques de lésion cutanée. Dans le cas d’utilisation d’une coque de maintien, il est préconisé d’utiliser un gilet assurant les fonctions d’auto retournement. En effet ces gilets n’ont pas de mousse sur leur face postérieure et évitent une trop grande projection du pagayeur vers l’avant.
  • La pagaie : il est possible d’utiliser des pagaies simples, doubles, de secours de kayak de mer. En cas de difficulté de préhension, des orthèses personnalisées peuvent être réalisé.

Où pratiquer dans les Vosges? : à Epinal

canoe kayak handisport4

Le Comité Départemental

Délégation Départementale APF des Vosges 
2 bis Rue Ponscarme
Résidence Petit Prince
88000 Epinal
Tel : 06 32 20 10 93

helloasso logo

Un fauteuil d'athlétisme pour Joy par Comité Départemental Handisport des Vosges

Faire un don

© 2018 - Comité Départemental Handisport des Vosges - http://www.handisport-vosges.fr - Association Loi 1901