Le ski alpin

Le ski alpin est la première discipline pour les personnes handicapées à se structurer dans les années 50. En compétition ou en loisir, c’est avant tout s’adonner au plaisir de la glisse et à la découverte des grands espaces.Pour les personnes handicapées assisses ou debout, pratiquant confirmés ou débutants, cette activité de pleine nature offre, une intégration complète, de véritables possibilités d’évolution.

handiski

Public concerné :

 

Organisation de l’activité et réglementation :

En loisir, la demande est actuellement en forte augmentation, surtout en ski assis. Les clubs handisports proposent un large choix de journées et de stages grâce aux nombreuses stations qui se sont dotées d¹infrastructures permettant d¹accueillir dans les meilleures conditions les personnes se déplaçant en fauteuil roulant. De plus en plus d’écoles de ski disposent de moniteurs compétents et du matériel adapté.

Le règlement est celui de la FFS avec quelques aménagements pour tenir compte des spécificités du handicap.

En compétition sur le plan national, des épreuves de descente, slalom géant et super géant sont organisées avec des Courses interrégionales, des Courses de niveau national et un Championnat de France. De plus, les skieurs handisports ont la possibilité de participer à des courses de la Fédération Française de Ski.

En compétition sur le plan international, il est organisé un circuit de Coupe d'Europe et de Coupe du Monde, un Championnat du Monde et des Jeux Paralympiques. Un système de points évalue les performances lors de chaque course officielle et donne la hiérarchie des compétiteurs.

 

Matériel et encadrement :

Où pratiquer dans les Vosges? : plusieurs stations de ski se sont équipées. Il est possible de pratiquer avec le Refuge du SotréESF gérardmer et ESF La Bresse